Simplifier les projets informatiques ?

La première des simplicités : la réussite

Un projet informatique ?

Les taux d’échec sont importants : ils étaient de 83% , ont diminué à 71% grâce aux méthodes agiles !
Source « Best of business analyst » à partir des chiffres du Standish group.

Comment améliorer significativement les chances de réussite ?

La qualité de l’expression de besoin

D’après moi le premier élément, c’est la qualité des « Spécs ».
Les Spécs = Spécifs = Spécifications = Cahier des charges fonctionnel = Expression de besoins.
C’est… tout simplement le papier qui décrit ce que l’on veut.

Car voilà, comme le disait Nicolas Boileau : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément« .

Et SURTOUT : si les spécs sont bien comprises par ceux qui réalisent, ceux-ci vont gagner du temps.
Projet fluide, facilité, parfum de réussite…

Et À L’INVERSE : si les spécs sont mal comprises, nous entrons dans un labyrinthe.
Projet heurté, difficile, incompréhensions.

Mais COMMENT faire des spécs valables ?

Bon, je n’ai pas encore écrit l’article. N’hésitez pas à prendre contact pour un entretien gratuit et bienveillant sur votre projet.

Au delà des spécifications

Après les Spécs, il faut savoir… l’architecture.

Quels choix d’architecture informatique ?

Car il y a trente-six façons d’arriver à un résultat donné.

La bonne architecture, c’est celle qui sera en phase avec la compréhension globale des besoins : elle intègre un bon fonctionnement maintenant, et elle accompagnera la croissance, l’évolution du système.

Quel est le but de la simplicité ?

Lao-Tseu ne l’a pas écrit, mais le but de la simplicité, c’est la sérénité.

  • Qu’il s’agisse de site web, d’une app, ou autre, une fois le système mis en place, il fonctionne
  • Le système est discret : il ne réveille personne la nuit (sauf si c’est sa fonction)
  • Il est évolutif
  • Il tient la charge prévue
  • Vous étudiez Lao-Tseu (facultatif).

Et… l’informatique, besoin d’être simplifiée ?

Quand je parle de simplifier l’informatique, généralement j’ai une écoute.

Nous sommes tous concernés !

Entre les multiples jargons qui se superposent et se prêtent à des erreurs d’interprétation, les interfaces utilisateurs pas simples et qui évoluent sans vous prévenir, ces systèmes parfois viraux mais parfois atteints de virus, qui font le buzz mais sont sujets à des hoaxes…

On est tous à un moment où à un autre soumis au complexe de l’imposteur : obligés de faire semblant de savoir pour, le moment venu, aller jeter un oeil sur Internet pour voir ce qu’il a dit, le geek en face, là.

À mon niveau, j’essaie de faire de mon mieux pour simplifier.
En commençant par quoi ?
…Retournez au début de l’article.

Vincent Wartelle.

Lien vers mon profil LinkedIn