Les Six états de l’Information

Quand nous travaillons avec le Framework Entryfield, il s’agit d’une approche basée sur les Champs.

Pas les champs dans lesquels on fait pousser des légumes, des céréales, des OGM, des légumineuses, des fleurs, des arbres fruitiers et des scoubidous.

Un champ contenant des fleurs

Non, les champs dans lesquels on peut entrer des informations à destination d’une Appli Web. Par exemple : la note que vous attribuez à votre dernier grille-pain bionique, ou le montant de la prestation dans votre dernier devis, ou l’âge du capitaine.

Attention, jusqu’ici je n’ai pas écrit « formulaire ». Non, ne pas écrire ce mot, parce qu’il vous endort instantanément, c’est CERFA, c’est poussiéreux, c’est la phobie administrative latente ou patente de tout un chacun. Eh oui. On respire.

Revenons au mouton. Le titre c’est les Six états de l’information. Alors voilà, mettons qu’on parle du champ « l’âge du capitaine », dans votre application Web. Dans quels états pouvons nous trouver cette information ?

  • Soit elle nous est présentée, pour qu’on la lise.
  • Soit elle nous est demandée, pour qu’on la renseigne : à nous de jouer.
Cela fait donc Deux états, pas Six. Ahaaa...

Après, il il y a des informations, selon le contexte on va les présenter, et puis des fois, on ne va pas les présenter. Du fait que cette notion est variable, on ajoute donc le cas suivant :

  • Cette information ne nous est pas présentée (mais quelque part elle pourrait l’être)

Nous voici donc à Trois états de l’information. Mais encore ?

Quand on parle de présenter l’âge du capitaine, on peut le faire comme ça : 48. Car on aurait dit qu’il aurait 48 ans, que voulez-vous.

Et quand on vous demande de nous informer sur l’âge du capitaine, on peut le faire dans un Champ de saisie, comme ça :
Âge du capitaine

Mais dans certains cas, on veut rappeler qu’il s’agit d’une information qu’on a rentrée ; mais on est présentement dans un cas de figure où on n’a plus le droit de la changer.

On utilise un champ de saisie en lecture seule. Cela donne ceci :
Âge du capitaine

De plus dans HTML il y a deux variantes de cet état lecture seule :

  • la variante « readonly » , on n’a pas le droit de modifier le contenu mais sa valeur fait partie du formulaire (oups j’ai employé le mot), et sera envoyée avec les autres valeurs au serveur de données qui traite l’information.
  • la variable « disabled » ; idem mais la valeur ne sera pas envoyée.

Nous voici avec cinq états différents pour l’information Âge du capitaine.

Dernier état : la valeur est présente dans la page Web en tant que champ de saisie, mais avec l’intention explicite de la cacher.

Et de six !

Récapitulatif

Tel que dénommé dans le framework entryfield.

  • view : l’information est présentée pour lecture , c’est l’état par défaut
  • edit : l’information est présentée pour modification
  • readonly : l’information est présentée comme si on pouvait la modifier, pour bien comprendre qu’on pourrait dans certains cas
  • disabled : comme readonly et en plus cette donnée ne sera même pas envoyée au serveur ; revient au cas « view » dans le décor de « edit »
  • hidden : l’information est présentée pour modification, mais cachée ; oui c’est subtil mais c’est utile
  • none : l’information n’est vraiment pas sur la page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *